Fiche épisode Kidding 1x01:
Regarder Kidding

travis 11/09/18 11:00 1     Partager sur Facebook
kidding
Note moyenne de cet épisode: 14.7 / 20 (3)
Classement cette saison : 3
Inscrivez-vous et identifiez-vous pour donner votre avis.

Voir tous les épisodes


travis Network travis

11.0

Oui, Carrey est très bon. Oui, Gondry fait ce qu'il fait de mieux. Oui, j'ai toujours envie tout ce que fera Judy Greer.

Pourtant j'ai eu du mal avec ce pilote. Le personnage principal est trop triste, pathétique, dans son monde...
Cela fonctionne, c'est émouvant mais est-ce que j'ai envie de voir cela toutes les semaines ?
Pas sûr, il n'y a pas vraiment d'enjeu. Je tenterai le second pour confirmer mais pour l'instant je ne pense pas que je tiendrai jusqu'à la fin.



russel Network russel

15.0

En un pilote on est rapidement fixé sur ce qui va nous attendre. Le style est bien défini (c'est indéniablement du Gondry), la thématique claire (conflit générationnelle parents enfants) et les enjeux du récit déjà tracés (accident à l'origine des tourments déjà révélé + Jeff bien barré pour mettre sa carrière en l'air après avoir vu sa vie privée anéantie). Le rôle semi schizo va comme un gant à Carrey qui retrouve les coulisses de la TV à la Truman Show, mais plus généralement incarne l'excentrique lunaire décalé par rapport au système (un Andy Kaufman pour les mioches ?). Plus globalement les adultes (post baby boomers) sont tous bien atteints, nageant un peu dans la confusion des repères (à l'exception notable du boss Sebastian conservateur et cynique) et ce sont les mômes qui trinquent. Il y a une certaine liberté de ton, les situations sont non édulcorées (papa la main dans le pantalon du voisin à la vue de tous, les acteurs du cheval du show en train de forniquer furieusement en coulisse, les ados abonnés à la défonce…). Un monde moderne désorienté plutôt merdique dans lequel les gens sont un peu désabusés dans leurs névroses, mais dans lequel on raconte encore des belles histoires aux plus jeunes. A déterminer si c'est pour le business ou pour préserver une certaine candeur.

On retrouve bien la patte surréaliste de Gondry. Quand Jeff s'installe près de chez sa femme, c'est littéralement sous sa fenêtre visuellement. De même certaines idées sont un peu saugrenues pour ne pas dire tordues, comme lorsque Will joue les apiculteurs pour éloigner les gens de la tombe de son jumeau décédé. Une approche fantaisiste plutôt intéressante de sujets qui semblent devoir être principalement liés à de la sociologie contemporaine. A voir sur la longueur, mais la curiosité est là.


"I'm not the P. Word"



neimad2 Network neimad2

18.0

Je n'ai jamais été fan de Jim Carrey, il est très bien dans The Truman Show, mais sinon je trouve qu'il en fait souvent trop, je l'ai trouvé très juste ici, en homme qui essaie de rester jovial et positif alors que le monde s'effondre autour de lui, j'ai adoré cet univers, c'est drôle et déprimant en même temps, plein de poésie et de tristesse, au milieu de marionnettes colorées, j'ai hâte de voir où ça va nous emmener.



Fiche épisode Kidding 1x01:
Regarder Kidding

neimad2 03/09/18 10:51 1     Partager sur Facebook