Fiche épisode Lovecraft Country 1x01:
Regarder Lovecraft Country

russel 21/08/20 3:43 3     Partager sur Facebook
lovecraft_country
Note moyenne de cet épisode: 12.7 / 20 (3)
Classement cette saison : 4
Inscrivez-vous et identifiez-vous pour donner votre avis.

Voir tous les épisodes


neimad2 Network neimad2

15.0

Jolie production, on reconnait bien la pâte HBO, c'est toujours interessant d'avoir une autre perspective que la propagande de l'histoire US qu'on nous sert depuis des décennies, avec ici le point de vue de la communauté noire, de plus en plus de projets s'y attellent, et essaie de rattraper le manque de diversité réelle, au-delà des miettes qui ont été laissé jusqu'à présent. Un twist interessant dans le genre horreur, ça rajoute une couche d'héroïsme, quand on a déjà à survivre au racisme depuis son enfance, quand on peut se faire tirer dessus juste parce qu'on fait son jogging. Jordan Peele est devenu le maitre dans le domaine, avec Get Out ou Us, il semble reparti pour un tour avec cette série.

Je ne suis pas tombé follement amoureux après ce pilot, c'est un peu déconcertant ce mélange de genre historique ségrégation et film de monstres/hémoglobine, un peu comme l'a été Hunters de Amazon cette année, il y a un coté un peu Robert Rodriguez (From Dusk till Dawn) aussi, c'est toujours fun de voir exploser des monstres, qu'ils soient fantastiques ou racistes. C'est suffisamment intriguant pour que je continue un peu.

Ca me fait rire jaune de lire des gens dire que c'est "trop vu" comme si 90% de la production ciné ou télé n'était pas avec des gentils blancs en rôle principaux qui sauvent le monde, il y a de la place pour d'autres voix, et en tant que blanc je ne me sens pas offensé quand ce n'est pas "la mienne" pour un fois. Aussi crier au manque d'originalité quand on adule que des séries qui reprennent exactement le même schéma du héros/anti-héros blanc qui fait pif-paf avec ses poings et se tape la meuf à la fin est à mourir de rire.

Personnellement je ne me dis pas "oh mon dieu les blanc sont toujours les méchants" quand je vois un film avec des nazis, je ne m'identifie pas au nazi, pareil ici. Les rednecks électeurs de trump n'ont pas trop changé avec le temps, suffit de regarder les infos, et avant l'arrivée des monstres c'est globalement comment étaient (sont encre dans certains coins) traités les noirs aux USA.

Un bon pilot, qui installe un peu les personnages, et qui donne envie de voir la suite.



podlapin Network podlapin

14.0

Après une petite scène d'intro surprenante, on part dans un road trip sur fond de ségrégation raciale (traitée de manière tellement vue et revue...) avec un bestiaire fantastique sur le chemin.
Pour ma part, j'ai un peu subi l'histoire. Atticus qui cherche son père ne m'émeut pas plus que ça, peut-être parce qu'on ne connaît pas grand chose à l'histoire de nos personnages. A voir par la suite si c'est un peu mieux développé.

La réalisation est propre, les effets spéciaux fort convenables, et HBO oblige, le gore est bel et bien présent.

Par contre, il va vite manquer une pointe de second degré, j'en ai bien peur. Pour l'instant, le show se prend terriblement au sérieux, alors que les morts des forces de l'ordre (racistes au possible) sont à la limite du cartoonesque, pour reprendre Russel.

En espérant que tout n'a pas été mis dans le pilote, je pense qu'il y a du potentiel.

Curieux de la suite en tout cas



russel Network russel

9.0

Pas lu le roman dont est tirée cette nouvelle série de HBO, je suis venu sur le nom de Lovecraft dont j'ai dévoré adolescent l'essentiel de l'oeuvre. Au final le résultat n'a pas grand chose à voir avec l'écrivain horrifique de Providence et s'inscrit sur l'essentiel de sa longueur comme une nouvelle contribution au mouvement Black Live Matters dont la mission essentielle consiste à présenter la communauté noire américaine comme des victimes du méchant blanc très raciste et totalement demeuré. Le tout dénué de toute finesse bien évidemment. A la longue ça tourne quand même à l'obsession, surtout quand vous venez de visionner la saison 2 de The Umbrella Academy. Le genre de bourrage de crâne qui donne envie de revoir Autant en Emporte le Vent...

Le souci c'est que l'exposition de l'intrigue du pilote est assez laborieuse car très mobilisée par la partie ségrégation on ne peut plus convenue désormais. Au point que lorsqu'on verse dans le registre fantastique, alors qu'on était parti pour emprunter le cheminement d'un Green Book numéro 2, il y a sentiment de sombrer dans le n'importe quoi. Même avec le fil de la recherche du père, aucune cohérence ne parvient à s'installer. La bascule est trop radicale et trop tardive sur les 100 minutes et des brouettes.

J'ajoute que bien que partant dans le surnaturel, je n'ai pas compris le rapport avec Lovecraft. Là on est quand même plus dans du Scooby-Doo avec tout ce que ça peut avoir de rigolo. Etait-ce nécessaire de se référer au créateur de Dagon et de Réanimator pour servir ce qui s'apparente à de l'épouvante parodique à la limite du cartoonesque? On nous sort des personnages mystérieux qui devraient épaissir un peu le récit. Mais ça sent la bouse surtout... J'ai bien aimé néanmoins l'intro tape à l'oeil suivant un songe du personnage de Atticus qui était chouette avec ses soucoupes volantes et ses démons. Ca tirait plus sur la pop culture iconoclaste que sur une évocation de l'univers romantique de Lovecraft, mais à la limite j'aurais préféré qu'on ne se prenne pas du tout au sérieux. Ca aurait peut-être évité le ridicule de certaine séquences...


"I heard you were down in Florida hiding out. How was it?
- Segregated."




La bande-annonce assez confuse,... par Gfreeman Network de Gfreeman 06:37 le 21/08/2020

Avatar gfreemanLa bande-annonce assez confuse, avec une musique r'n'b anachronique, qui fait un peu tache, j'aurai préféré un truc d'époque type jazz :

https://www.youtube.com/watch?v=dvamPJp17Ds

Le pitch :

"Dans l'Amérique raciste des années 1950, Atticus Black, un jeune homme de 25 ans, embarque avec son amie Letitia et son oncle George dans un road trip à la recherche de son père disparu. Sur la route, ils rencontrent des monstres fantastiques, ainsi que des monstres bien réels..."

Les spectateurs ricains semblent avoir bien aimé d'après les premiers retours.

Je vais passer mon chemin, je suis plutôt à la recherche d'une série thriller/suspens pour finir l'été tranquille, voire un peu de fantastique/science-fiction, comme le fut la série d'été "Wayward Pines" il y a 4 ans, ou du nostalgique à la Stranger Things.

Ah purée, la première saison... par Russel Network de Russel 11:32 le 21/08/2020

Avatar russelAh purée, la première saison de Wayward Pines, quel pied ce fut.

Bon pas la seconde bien évidemment...

oh, wow, tu ne fais même plus... par Neimad2 Network de Neimad2 20:40 le 03/09/2020

Avatar neimad2oh, wow, tu ne fais même plus semblant de ne pas être un gars d'extrême droite, visiblement tu n'as jamais vu les images d'archive de cette époque aux USA, ni lu un livre d'histoire, tu t'es bien contenté de la propagande du cinéma et de la télé US depuis des décennies, tu n'as jamais mi les pieds aux USA, clairement, et réduire le mouvement BLM à un inconvénient à ton petit confort télévisuel bien calibré homme blanc=premier rôle/héros est encore plus pathétique. J'avais déjà remarqué que tu n'étais pas bien futé en lisant tes notations, et sur ce je vais m'arrêter avant de t'insulter, ça n'en vaut pas la peine.

Rejoindre Forom Envie de rejoindre la communauté Forom ? Inscrivez-vous en moins de 30 secondes ou identifiez-vous ! Communaute Forom
Fermer