Fiche épisode Stranger Things Saison 3:
Regarder Stranger Things

neimad2 08/07/19 11:39 1     Partager sur Facebook
stranger_things
Note moyenne de cet épisode: 16.0 / 20 (4)
Classement cette saison : 1
Inscrivez-vous et identifiez-vous pour donner votre avis.



willers Network willers

16.0

Beaucoup plus d'humours et de légèreté dans cette saison 3.
Les effets sont excellent.
J'ai pensé a Terminator, Alien, L'invasion des profanateurs...
Super saison.
Et maintenant?
Perso, j'aurai préféré un saut dans le temps, genre fin des années 90, avec notre équipe en jeune parents, et faire des flash back pour continuer a voir le casting d'origine de la série.
Un peu comme "It" avec le clown tueurs d'enfants.
Je ne dirais pas non a une saison 4.
Et mention spéciale a Millie Bobby Brown qui est vraiment une excellente actrice.



fmr. Network fmr.

15.0

Tout a été dit, j'ajouterais qu'au final le "camp" des déçus de Stranger Things sont ceux qui ont probablement attendu quelquechose de sérieux et profond de cette série, comme la saison 1 avait pu laisser le présager... Comme quoi il n'y a pas que les 95% de population la planète stranger things qui est amnésique suite aux premiers évènements, je veux dire par là qu'en début de S3 j'ai failli basculer du côté déçu / soulé des clichés et spam d'exagerations scenaristiques, mais je me suis rappelé d'une saison 2 totalement popcorn/inintéressante pour commencer à l'apprécier en mode "15eme degré" (le second ne suffit pas à ce niveau de caricatures déguisées en hommage pour que ce soit passable), et là je peux commencer à parler de la S3 en tant que série divertissement.

Clairement le 15 d'office pour la réalisation, j'ai souvent voulu faire des arrêts images pour m'amuser à voir s'il n'y avait pas un "foirage" dans un détail comme un smartphone qui traine ou autre truc anachronique tellement le centre commercial est peuplé et du tout massivement raccord vintage, impressionnant ! Et super beau, on aurait dit un clip longue durée de Grease (que je n'ai jamais vu mais on connaît forcément tous la musique et ce délire culte).
Puis étant amateur de photos/imageries bossées, et même sans l'être, quel craquage total ce dernier épisode qui fini "littéralement" en feu d'artifice, sublime.

Maintenant les personnages, je vais pas faire de redif non plus, je valide le fait que la série aurait pu/du en finir là, contrairement à son démarrage, elle arrive à émouvoir sur sa fin, à la limite je lui ai trouvé de la subtilité bien amené à sa toute fin, en gros, les beaufs/degueulasse (Billy le cliché du beauf muscu/macho cliché et Hopper le cliché du flic old school poivrot 0 condition physique aux réactions exagérées qui dans la réalité réalité n'aurait jamais gagné contre le Scwharzy local ou en tout cas pas une fois le cardio nécessaire passé la 1ere minute de combat) finissent en Héros crédibles et émouvants. Et non, alors que Hopper est désintègré, il re apparaîtrait par magie, ça prend pas de mon côté cette pilule.

L'autre clin d'oeil que je n'ai pas lu ici, encore en hommage à Terminator, c'est pour moi l'héroïne top 1 de la S3, Nancy ! La nana explose tout ce qui bouge et en solo, à un moment j'ai même cru qu'elle rechargerait son fusil à pompe en une main façon sarah connor, à mon avis si elle avait été blessé à l'un des bras on y aurait eu droit, enorme, je l'ai adoré, besoin d'aucun boulet pour s'en sortir la warrior !

C'était cool vu comme ça, sur ce, vivement pas une S4 car je ne vois vraiment pas ce qu'on pourrait y raconter... A moins d'un saut dans le futur pour changer complètement ?



alda Network alda

16.0

Pas de déception de mon côté

Je pense que cette saison 3 va encore faire débat entre les déçus et les très enthousiastes. Je fais plutôt partie de la dernière catégorie car je me suis rendue compte qu'il fallait aborder cette 3ème saison avec un énorme recul liés aux nombreux hommages que les frères Duffer ont introduit. Je ne dis pas que j'ai tout adoré mais je ne pourrais pas dire cette 3ème saison m'a déçue.

Ce qui m'a vraiment plu :
- au risque de me répéter, les hommages qui ont littéralement rythmé la saison puisque les grands méchants russes représentent par excellence l'ennemi juré des productions sorties en pleine guerre froide (ils n'interfèrent pas dans notre réalité avec l'upside down mais dans les élections et ça c'est une autre histoire...). C'est cliché à souhait et donc, selon moi, à prendre au second degré, notamment dans la facilité des américains à se balader dans leur base secrète sous le centre commercial. Les frères Duffer ont voulu se faire plaisir et je peux les comprendre.
- le physique du big bad russe qui a volontairement été choisi pour ressembler à Schwarzie, encore une fois, un hommage jouissif
- je vais peut-être me faire taper dessus mais j'ai bien aimé également l'évolution des personnages avec l'explosion des questionnements liés à l'adolescence qui va de la découverte du sexe opposé et de sa féminité (El) à la réalisation que l'enfance et de son idéal d'innocence sont définitivement derrière eux (notamment Will et son rejet de la frivolité des conversations entre Lucas et Mike parce qu'aussi, une partie de son enfance lui a été volée) ou la désintégration de certaines amitiés. Tout ça n'est pas peut-être pas amené de la manière la plus subtile dans certaines situations mais je ne trouve pas que ça ait plombé toutes les scènes plus légères
- Les 2 nouveaux perso féminins, Robin et Erica, apportent un véritable souffle nouveau au récit et le quatuor avec Steve et Dustin était réjouissant.
- Le cast en général n'a pas connu vraiment de faiblesse je trouve même si certains jouaient moins la carte héroïque que dans les 2 saisons précédentes. Meilleurs surprises pour moi avec l'évolution de Steve, Billy, la badass Nancy et Alexei, le scientifique russe au visage et attitude enfantins qui renvoie d'une certaine manière à l'innocence d'une Barb ou d'un Bob des saisons précédentes, un dommage collatéral auquel on s'était attaché
- Le dénouement et la lutte avec le boss qui ont été écrits un peu différemment puisque ce n'est pas El qui sauve tout le monde pour une fois, elle réussit néanmoins à ne pas se faire bouffer par le Mind Flyer en faisant ressortir des souvenirs heureux à Billy qui se sacrifie.
- en général, toutes les références culturelles disséminées ou bien très voyantes tout au long de cette 3ème saison qui joue à fond sur la nostalgie de ceux qui ont vécu dans les années 1980 : Retour Vers le Futur, L'Histoire sans fin, Terminator, Phoebe Cates (Fast Times, Ferris Bueller), Cary Elwes (Princess Bride), The Thing (inspiration probable pour le Mind Flyer), les Goonies

Pour ce qui est des points qui m'ont déplus sans me gâcher mon plaisir :
- l'insistance de la relation amoureuse entre El et Mike
- l'indifférence immédiate des habitants/de la ville quand des événements hors normes se produisent (tuerie à l'hôpital, final au centre commercial pendant que tout le monde est à la fête foraine), les routes désertes où se balade le Mind Flyer), les parents toujours indifférents de la situation de leurs enfants (sauf Joyce) même si ça reste un running gag depuis la 1ère saison
- Comme Russell, je trouve le personnage de Joyce devenu un peu la caricature d'elle-même, elle m'a moins séduite que dans les 2 saisons précédentes.
- l'absence d'Upside Down mais finalement les frères Duffer ont essayé d'orienter l'intrigue vers une autre voie et donc, on ne peut que louer leur effort.


Quant au personnage de Hopper qui est également au centre des avis partagés (même l'actrice Evan Rachel Wood s'est fendu de quelques tweets pour dénoncer son attitude), je me demande si le personnage n'est pas celui a le plus de mal à reprendre un cours normal des choses après les événements passés entre acclimatation à sa vie avec El à sa résignation , du moins au début. Après, il devient un "Fat Rambo" (selon Alexei).

Quant à la fin, la série aurait très bien pu se terminer comme ça (pré-générique de fin) avec des évocations de la 1ère saison (comme la chanson Heroes de Peter Gabriel), la passation avec la génération d'Erica (qui reçoit Donjons & Dragons), la porte qui se ferme en scène finale comme une boucle bouclée. Puis les frères Duffer ont dû apprendre que Netflix allait commander une 4ème saison (pas encore annoncé officiellement) et paf ! une scène post-générique où on retrouve le Demogorgon (boss final) et peut-être bien Hopper en otage.

La série se serait arrêtée là, ça ne m'aurait pas choqué, une perspective de saison 4 me plait assez mais je pense qu'il faudrait que ça soit la dernière.



neimad2 Network neimad2

17.0

J'ai adoré cette saison 3 de Stranger Things, ils ont ajouté du Terminator, The Blob, Body Snachers, saupoudré de Breakfast Club et Die Hard, au mix initial, et ça marche super bien.

Les effets spéciaux sont aussi bons, voir meilleurs, que les Blockbusters actuels, l'histoire est fun et haletante à la fois, et les 3 équipes qui bossent en parallèle fonctionnent super bien. C'est très bien réalisé, comme un Spielberg de l'époque, bien joué, contrairement à la saison 2, où j'ai mis du temps à comprendre l'interêt de Billy, les nouveaux venus s'insèrent dans le récit de suite, et ils nous donnent une fin différente de "El sauve le monde avec ses pouvoirs".

Ca reste un divertissement popcorn, comme les films pour enfants des années 80 style les Goonies, mais la qualité globale est quand même à saluer. De la musique, aux costumes, à la lumière, la réa, tout est quand même brillant. Je n'avais pas accroché en début de saison 1, je suis content d'avoir repris, définitivement une des meilleurs séries de la décennie.




Rejoindre Forom Envie de rejoindre la communauté Forom ? Inscrivez-vous en moins de 30 secondes ou identifiez-vous ! Communaute Forom
Fermer